Dès le milieu du XVI ème siècle , Valentigney devient l’un des gros villages de la Principauté de Montbéliard ; mais prisonnier d’une boucle du Doubs , le village manque bientôt de terres cultivables et de pâturages . Ses paysans doivent donc traverser le Doubs à gué ou en barque pour aller faucher des prés sur Bélieu , Bondeval , Seloncourt ou Voujeaucourt ...
Et lorsqu’ils partent travailler aux champs pour la journée, ils emportent avec eux leur casse-croûte dans leurs poches et leur boisson ...dans une sorte de petit tonnelet à anse, fabriqué au village, appelé “boroille”  .


1 | 2 | 3


Laissez-vous guider